L’importance du calendrier éditorial pour ses réseaux sociaux ou son blog

Tout créateur de contenu se doit d’avoir son calendrier éditorial. Il s’agit de l’équivalent de son agenda avec ses rendez-vous ou ses tâches à réaliser, pour la stratégie marketing. Bref il s’agit d’un indispensable pour travailler correctement sur le long terme, et notamment sereinement.

calendrier éditorial

Qu’est-ce qu’un calendrier éditorial ?

Un calendrier éditorial ce n’est ni plus ni qu’un outil de planification de contenus.

Il vous aide à vous organiser pour la création de votre contenu, que celui-ci soit sur un blog ou bien des réseaux sociaux. Il permet également d’avoir une vision long terme, cohérente avec votre stratégie marketing.

Pourquoi il est important d’avoir un calendrier éditorial ?

Pour moi, il y a 3 grandes raisons qui font qu’un calendrier éditorial est indipensable :

  • on gagne du temps
  • on simplifie sa façon de travailler
  • on continue de fournir du contenu de manière régulière

Pour savoir quoi publier et quand

Avoir un calendrier éditorial, c’est comme avoir un agenda. Cela permet de gagner du temps et de ne rien oublier. Pour ceux qui sont un peu tête en l’air, ou bien désorganisé, cela permet de mettre un cadre à respecter, avec certaines prérogatives.

N’oubliez pas de prévoir dans votre agenda, des créneaux pour préparer ces contenus. Selon le nombre de contenus à créer, cela peut être une fois par semaine, par quinzaine ou par mois. Faites cela à un moment où vous êtes le plus créatif. Pour certains, cela peut être en tout début de journée, tandis que d’autres préféreront créer en soirée.

Pour simplifier la gestion de la création de contenus

En ayant instauré une routine dans la création de contenus, on va plus vite.

Personnellement, je prépare en avance un à deux mois pour mes calendriers éditoriaux. J’indique dessus le roulement des différentes thématiques, et quand je réalise ma veille, et bien je complète les cases au fur et à mesure avec les thèmes qui me plaisent. Ainsi quand il vient le moment de créer le contenu, je sais déjà sur quel thème travailler. Cela simplifie énormément le travail.

Pour éviter les moments creux

On ne va pas se mentir, on part en vacances ou on a des périodes où on veut lâcher un peu la bride. Et bien en ayant un calendrier éditorial, et en prévoyant les publications ou articles de blog en avance, on continue à fournir du contenu à sa communauté. Ainsi, elle ne vous oublie pas, et l’algorithme non plus …

Comment créer un calendrier éditorial ?

Il existe plusieurs façons de le créer. La plus commune est le fichier tableur (Excel, Google Sheets) etc … Si c’est un calendrier collaboratif, prévoyez si c’est un fichier Excel de le mettre sur un réseau pour que tout le monde puisse le modifier. Sinon le plus simple est certainement de faire un Google Sheets, car plusieurs personnes peuvent le modifier en même temps.

C’est d’ailleurs ce que j’utilise avec mes clients. C’est bien pratique. En plus pour Google Sheets, on peut décider de donner un accès en modification, ou uniquement en lecture. C’est justement ce que j’apprécie énormément.

En outil collaboratif, il y a aussi Trello, qui peut être pas mal. C’est ce que j’utilisais chez un client, où nous étions plusieurs à intervenir, car il y a des deadlines à respecter etc … C’était pas mal du tout car ça me permettait de mettre les instructions à la graphiste, qui y mettait son travail, et s’il y avait des modifications à faire, je les indiquais à cet endroit aussi. Ca évitait les échanges de mails.

Que doit contenir un calendrier éditorial ?

Certaines rubriques doivent absolument être présentes sur un calendrier éditorial et répondre aux questions importantes : qui, quoi, où, comment, par qui ?

calendrier éditorial

La date = quand

Il s’agit à la fois d’indiquer la date, mais aussi l’heure prévue pour la publication. Et oui, on n’oublie pas que l’heure de publication est importante.

Vérifiez vos statistiques pour savoir quels sont les jours et heures auxquelles votre communauté est connectée. D’une entreprise à l’autre, cela varie.

Le type de contenu = quoi

S’il s’agit d’un planning éditorial pour les réseaux sociaux, cela permet de voir notamment si une variété de contenus est bien respectée : articles de blogs, webinaires, curation de contenus, autopromotion, etc …

On peut mettre également une deuxième rubrique pour répondre au quoi, comme la thématique.

Exemple : Vous êtes restaurateur. Vous pouvez choisir comme différentes thématiques à alterner : les menus de la semaine, les coulisses de votre restaurant, vos fournisseurs, vos partenaires etc …

Le support = où

Il s’agit en fait de préciser l’endroit où sera réalisée la publication : un blog, une newsletter, un réseau social et si oui, lequel …

La validation = comment

Si on n’a pas carte blanche pour la publication, il faut faire valider les publications par la personne concernée. Dans cette rubrique, vous pourrez alors indiquer : à faire, soumis pour validation, validé, programmé, publié.

Cela permet alors de connaître l’état d’avancement de la publication.

L’auteur = par qui

C’est utile quand il y a un travail collaboratif. Cela évite tout souci ou incompréhension. Préciser qui doit réaliser la publication, permet aussi au collaborateur de pouvoir prendre ses dispositions en avance pour réaliser le travail.

Voilà pourquoi pour moi il est important d’avoir un calendrier éditorial. Et de votre côté, vous en avez mis un en place ? Normalement, si vous avez travaillé sur votre stratégie Social Media, cela fait partie d’un des points à travailler.

Vous voulez peut-être qu’on en parle ?

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :