Le community manager, véritable animateur de communauté

Animateur de communauté, c’est justement la traduction française du poste de Community Manager. Mais c’est aussi réducteur, car il y a d’autres tâches que celle-ci. Je vous en parlais justement dans mon article « T’es Community Manager, donc tu passes ta journée sur Facebook c’est ça ?« . Nous sommes aussi les garants de l’e-réputation de la marque, créateur de contenus sur les réseaux sociaux, pompier quand il y a un bad buzz, et bien d’autres fonctions annexes.

Mais intéressons-nous plutôt à tout l’aspect d’animation de la communauté, qui peut vite prendre énormément de temps !

Répondre aux commentaires et aux messages privés

Les réponses aux questions posées, c’est souvent comme un Iceberg : pour un commentaire écrit sous une publication, il y a 5 messages privés. C’est valable notamment sur Facebook et LinkedIn, un peu moins sur Twitter.

Par contre pour Instagram, c’est le cas aussi pour les posts classiques et les Reels, mais pour les stories tout se passe uniquement en DM (= Direct Message = messagerie privée). Comme justement sur Instagram, on publie plus de stories que de posts ou de Reels, et bien forcément, on a plus de messages privés à traiter.

Surtout, peu importe le réseau social, quand un membre de la communauté pose une question, il a plus tendance à passer du temps à poser des questions très précises sur sa situation. C’est justement alors mon rôle de community manager de lui apporter les réponses personnalisées, et ça, ça demande également du temps.

Mon expérience :

Les abonnés apprécient vraiment ce moment privilégiés entre eux et nous. Ils se sentent vraiment considérés. Alors il est essentiel de ne pas zapper les messages privés, ni les commentaires. D’ailleurs ce que je dis toujours en formation, c’est de toujours remercier ceux qui laissent un gentil commentaire.

Intervenir dans des groupes

Là c’est surtout sur Facebook que ça se passe. Depuis que les groupes sont accessibles, sur autorisation de l’administrateur, aux pages, on peut alors passer pas mal de temps à intervenir sur des sujets qui concernent les marques qu’on représente.

Ce n’est pas nécessairement pour vendre les produits de la marque, mais c’est aussi pour aider les consommateurs/utilisateurs sur l’utilisation de leur produit. Bien évidemment, il peut s’agir aussi d’aider des prospects à choisir notre produit.

On peut également intervenir comme animateur de communauté, en intervenant sur notre propre groupe de marque. Cela permet de renforcer le sentiment d’appartenance de la communauté.

Mon expérience :

Intervenir en tant que marque sur un groupe, c’est complètement différent que sur sa page. En effet, sur les groupes les membres s’y sentent comme chez eux et posent facilement des questions ou des remarques, ce qu’ils n’osent pas faire sur une page. C’est donc vraiment à ne pas négliger !

Rechercher de futurs abonnés

Et le dernier point pour l’animation de la communauté, c’est de la faire grossir en cherchant de nouveaux abonnés, ou en prenant contact avec des personnes qui regardent les contenus de la marque sans être un fan ou un abonné.

Il s’agit donc de chercher toutes les personnes qui peuvent avoir en intérêt votre activité. Cette recherche peut alors se faire de manière manuelle, par différents biais, soit de manière payante en utilisant la publicité ciblée. Pour réaliser celle-ci, sur Facebook et Instagram, on obtient des résultats vraiment précis et très bon avec un investissement tout à fait abordable. Il faut juste bien réaliser son annonce.

Mon expérience :

La prospection est une des phases qui peut demander également pas mal de temps, mais qui est indispensable pour faire grossir son compte avec des abonnés qualifiés.

Le CM, seulement un animateur de communauté ?

Et voilà comment en tant que Community Manager, on est très souvent animateur de communauté. On est là pour répondre à ses besoins, la faire grossir et développer la notoriété de la marque pour laquelle on travaille.

Mais être CM ce n’est pas que ça, comme je vous disais en introduction, ce n’est qu’une de nos facettes !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :